0 0
Read Time:3 Minute, 15 Second

Le Comptoir du Pérou accueille pendant les mois d’octobre et novembre, l’exposition nommée tout simplement PERU, qui met en valeur les peintures dédiées au pays andin par les artistes français Eric Bouvet et Emmanuel Baker.

Vernissage réussi par les organisateurs qui ont mis l’accent sur la thématique péruvienne en générale mais surtout les Incas et les bandes dessinés des années 80.

La salle devient plus dense et les regards se croisent, je goûte avec plaisir un Pisco Sour pendant que les dernières photos terminent d’illuminer la pièce. Je fais un tour à la « Tienda peruana » pendant que les deux « E.B. » discutent avec les invités. J’insiste pour converser et prendre la parole avec les peintres, le temps de prendre quelques photos pour la fin de la soirée.

Qu’attendiez-vous de cette nouvelle exposition ?

E. Bouvet : Il est clair en tout cas pour moi que mon but est toujours le même qu’à ma première exposition sur ce thème et cette culture (qui est d’ailleurs la première de mes expo tout court et que ce thème me porte chance depuis 😉 ) à savoir : faire découvrir la culture Péruvienne et par là-même pousser les occidentaux à s’intéresser à la culture et la civilisation, souvent méconnue, l’Amérique Latine.

Je suis fier d’aider si je le peux par ce biais la communauté Latino-Américaine en région parisienne (au moins pour l’instant!) à se faire connaitre et à faire connaitre et apprécier leur culture si riche et chère à mon cœur.

 E. Baker : Qu’elle renouvelle la vision d’un pays très présent dans la culture populaire occidentale. Qu’elle interroge notre rapport à l’autre et à nous même. Et surtout fasse rêver !

IMG_2781

 

 

IMG_2777

Je survole les toiles et certaines attirent plus l’attention que d’autres, je (ré)découvre la série de médaillons d’Éric Bouvet, ainsi que des peintures des années 80 qui nous font rappeler bien évidemment les sources de La Cité d’or, Emmanuel m’intrigue sur la manière de son œuvre la plus réussie, selon moi, mais surtout sur la manière dont celle-ci a été créé.

 

La thématique sur la culture Inca est-elle toujours d’actualité?

E. Bouvet : Oui, pour exemple les différentes expos ayant lieu depuis déjà quelques années (encore cette année à l’honneur au Musée du Quai Branly) et je crois l’émergence discrète mais sûre de cette communauté en France de plus en plus présente médiatiquement.

 

E. Baker : Je suis toujours  intéreIMG_2770ssé par les soubassements universels de la cosmogonie inca et par le système de pensée des cultures péruviennes. J’explorerai d’autres cultures par la suite, mais toujours intégrant leur essence à ma démarche personnelle. Aujourd’hui, nous vivons le « Tout-Monde » ensemble, en même temps, et chaque paradigme culturel a une partie de réponse à apporter dans ce grand bouillonnement identitaire. A travers l’Art, je trace un sillon fait de rencontres improbables dans le champ des possibles de l’Humanité.

 

Quels sont vos projets à court terme?

E. Bouvet : Et bien pour ma part je compte fédérer plusieurs de mes partenaires (dont Paroles des Amériques!) pour tenter des actions et expositions de plus grande ampleur médiatique sur ce thème et suis fermement décidé à mener à bien de IMG_2776plus gros projets en 2016 avec quelques idées et rdv pouvant amener sur des gros projets sur ce thème!

 

 E. Baker : J’envisage d’exposer ailleurs en Île-de-France, puis de me consacrer à une nouvelle série sur un thème plus personnel, mais enrichie de tout ce dont je me suis nourri durant de cette excursion péruvienne.

 

J’échange les derniers mots et profite d’avantage pour parcourir la boutique, il ne me reste plus qu’à féliciter davantage les artistes pour cette présentation réussie. N’hésitez pas à venir jeter un coup d’œil aux peintures, vous allez apprécier. Bonne continuation à vous deux.

 

S. Cabrejos

Photos: Paroles des Amériques, Emmanuel Baker

11225370_1066563250023384_6655023895138851908_o

IMG_2775

IMG_2771

IMG_2785

IMG_2782

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %